My walk to the discovery of my soul …

Octobre 2016, magazine l’Inexploré, je lis un article qui m’interpelle de part son titre : « Le parfum est lié à l’âme ».

Sur mon parcours d’ouverture spirituelle, me voilà happée par le visage de cette femme, Sandrine Giordanengo, et quelques phrases qui me touchent de plein fouet, comme : « …le parfum peut faire accéder à d’autres états de conscience, raviver des mémoires et nous faire évoluer ».

Depuis mon enfance, les odeurs me parlent. Elles m’agressent, me flattent, me réconfortent… Les fleurs sont mes amies, les arbres mes piliers, les plantes me ressourcent, la nature fait partie intégrante de tout mon être. Alors c’est dire combien le travail de Sandrine m’appelle.

Après un premier contact, on ne peut plus impactant, tant notre connexion est évidente, je me retrouve propulsée, moi si casanière dans mon village des Yvelines, à l’autre bout de la France à Rivière sur Tarn, dans le monde si enchanteur et olfactif de Sandrine.

Trois jours faits de sourires puis de rires, de pleurs, d’émotions, de câlins et de cheminement initiatique. Tout est symbole, tout est dans le subtil, tout est vibration. Bref tout est Divin.

De nos échanges, au déroulé alchimique, à la balade, entre deux averses, dans les vallées, à la découverte de la centaine de fragrances, choisies via mon thème astral et autres recherches de Sandrine, pour créer ce qui sera Mon parfum ; tout est libération, révélation, évidence, réalisation de mon Moi le plus profond.

De la douceur de Sandrine, à son franc parlé, parfois écorchant, mais si juste pour me permettre de rester sur mon droit chemin, toute une cascade de sentiments se dévoile en moi… J’apprends et accepte, que je peux enfin m’aimer, m’honorer et me respecter telle que j’ai choisi de m’incarner, pour totalement libérer tout mon potentiel et me légitimer, dans le partage, d’apporter ma part du cœur, à tout à chacun, et d’avancer en étant en plein accord avec l’Univers et le Divin. Etre Moi dans l’instant, et prendre toute l’ampleur du « Je suis » dans ma totalité.

Michèle B.